line placer leaves simply
DORIANNE LAUX                                                     

Dust

US  

S unsized 2215omeone spoke to me last night,

told me the truth. Just a few words,

but I recognized it.

I knew I should make myself get up,

write it down, but it was late,

and I was exhausted from working

all day in the garden, moving rocks.

Now, I remember only the flavor —

not like food, sweet or sharp.

More like a fine powder, like dust.

And I wasn’t elated or frightened,

but simply rapt, aware.

That’s how it is sometimes —

God comes to your window,

all bright light and black wings,

and you’re just too tired to open it. 

 

Poussière

 

Une voix m’a parlé la nuit dernière,

m’a dit la vérité. À peine quelques mots,

mais je l’ai reconnue.

Je savais que je devais me forcer à me lever,

à l’écrire, mais il était tard,

et j’étais épuisée d’avoir travaillé

toute la journée au jardin, à déplacer des pierres.

Maintenant, j’en ai gardé la saveur –

différente de celle de la nourriture qui est douce ou âpre.

Comme une poudre fine exactement, comme la poussière.

Et je n’étais ni ravie ou effrayée,

mais simplement subjuguée, consciente.

Il en est ainsi parfois –

Dieu vient à ta fenêtre,

tout de lumière éclatant, avec des ailes noires,

et tu es juste trop fatiguée pour l’ouvrir.

Translated into French by Hélène Cardona

 

                                                                                                       

 
line placer leaves simply

                             

             

1
2